Allez à la page principale

         english version of website  polska wersja jezykowa

 

   Quelques mots à propos de l'auteur
   Timelines (in English)
   Sources et bibliographie
   Tableaux de généalogique
   Tombeaux de l'Ancienne Egypte
   Liste de toutes les pyramides
   Carte de l'Egypte
   Who is Who in Ancient Egypt (not yet in English - sorry)
   Contenu du site Web
   Les liens vers des pages web intéressants

    rechercher sur website:
 

 

Archéologique des colonies et des cultures

Female figure from terracotta. Naqada I. Ivory and flint knife from Gebel el-Arak. Naqada II.

   Fayoum A

Des traces de présence humaine ont été trouvées dans cet oasis datant du Paléolithique et du Néolithique. Les résultats des recherches menées sur la côte nord du lac Moeris par Gertrude Caton-Thompson et Eva W.Gardner en 1924-26, ont mené à la découverte d’une dizaine de chambres de pointage datant du début des colonies agricoles. Canton-Thompson distingue également des cultures dites du Fayoum B qu'elle croyait chronologiquement après les premières. Après examen, cependant, il a été prouvé que la bataille du Fayoum B était plus ancienne et était juste un rappel des populations de l'épi-paléolithique. Durant les années qui ont suivies, de nombreuses expéditions ont été réalisées afin d'explorer la zone de l'Oasis du Fayoum et qui ont permis de préciser encore plus les conclusions de Canton-Thompson.

   Moérien

La première phase du néolithique dans la zone de l'oasis du Fayoum a été estimée comme datant entre 5410 ans ±110 ans avant maintenant et 4820 ans ±100 ans avant maintenant, ce qui signifie qu'elle se déroule sur environ 600 ans, et se place alors entre 4400-3800 av J.C.

   Mérimdien

Mérimdé Beni-Salame est un site archéologique situé à 60 km au nord-ouest du Caire et a été découvert par Hermann Junker durant ses explorations de 1927-28. Le Mérimdé est considéré par certains chercheurs comme étant plus âgés que le site du Fayoum A. La plus ancienne date obtenue sur la couche I est située vers 5890 ans ±60 ans avant nos jours. et la plus tardive de la couche V date de 5590 ans ±60 ans avant nos jours. On peut supposer donc que ce complexe se développe dans la première moitié du Ve millénaire entre 5000/4900 et 4500/4400 av J.C.

   Omarien

El Omari est un ensemble de sites archéologiques au nord de Héluan et a été nommé d'après le géologue égyptien Amin el-Omari qui l'a découvert. Les fouilles, qui ont débuté en 1925 par Paul Bovier-Lapierre et se sont poursuivies en 1943 par Ferdinand Debono, ont montré la présence de l'insuffisance de la culture égyptienne dans cette zone. Il est difficile de replacer ces données de manière claire et précise dans la chronologie. 6 échantillons de carbone de la phase la plus ancienne permettent de dater les informations entre 5740 ans ±80 ans avant maintenant. et 4790 ans ±60 ans avant nos jours. La culture d'Omari c'est donc développée entre 4700/4600 – 4400 avant J.C.

   Méadien

Méadi/maadi, site archéologique situé dans la banlieue sud du Caire d'aujourd'hui. Il est devenu l'objet de fouilles effectuées en 1930-35 par Mustafa Amer et Oscar Menghin de l'Université du Caire. Dans les années 70 et 80, des fouilles sur cette zone ont été réalisées par la mission égypto-italienne. La culture de Maadi, nommée aussi Basse-Egypte, a été reliée plus tard au site de Buto et ensuite ces cultures ont été reconnuzs comme comprenant non seulement la culture du Delta, mais aussi l'ensemble de celle du nord de l'Egypte. Datant de recherchse précédentes du site de Maadi, la datation donne une plage entre 5055 ans ±55 ans avant nos jours et 4730 ans ±60 ans avant nos jours qui, après calibration, donne entre 3900-3600 av J.C.

   Tasa

Le site éponimique de Deir Tasa fait partie de la culture encore très controversée de Tasa, il est situé sur la rive orientale du Nil et a été découvert par Guy Brunton en 1927. Dans un cimetière, on été trouvé 40 tombes appartenant à la culture néolithique de la Haute-Égypte. La culture de Tasa est considérée comme la phase initiale de la région de Badari. En 1985, Kaiser a montré que Tasa est une culture originale différente de celle de Badari et a commencé plus tôt. A son avis, en dépit de l'absence de datation au radiocarbone de ce site, cette culture doit être placée dans le dernier quart du 5e millénaire.

   Badarien

Le site El-Badari est situé sur la rive orientale du Nil et a été examiné par Guy Brunon en 1922-25. La moitié des 650 tombes trouvées remontent à la culture de Nagada I-III. Le reste, qui n'avait pas d'équivalent au moment de la découverte, a donné raison à la différentiation de la culture de Badari. Badari est mieux connu dans la partie nord de la Haute-Égypte, la zone située entre Nubt et Abydos. Tous les emplacements de la Haute-Egypte ont coexisté avec la culture de Nagada au moins dans sa dernière phase. Sur la base de datation au radiocarbone de Hemamija (5110 ans ±160 ans avant nos jours et 5290 ans ±130 ans avant nos jours), Fekri Hassan a suggéré que la culture qui existe à Badari remonte entre 4400 et 3800 av J.C. Mais plus vraisemblablement, la coexistence entre Badari et Nagada I remonte plutôt vers 4100-3800/3700 av J.C.

   Amratien

Site datant la première phase de la culture de Nagada, Amra est situé à 9 km au nord-est d'Abydos et a été examiné en 1899-1901 par David Randall-MacIver et Arthur C. Mace. On a retrouvé gravé dans deux cimetières des dates de toutes les phases de la culture de Nagada, même si la plupart d'entre elles appartiennent à aux premières années.

   Gerzéen

Le cimetière a été exploré par Gerald A. Wainwright en 1910-11 et est situé dans la région du Fayoum, à environ 5 km à l'est de la pyramide de Meïdoum. Il est composé de 250 tombes de la période pré-dynastique ainsi que du début des premières dynasties.

   Nagada

Ce Complexe de vastes sites est situé sur la rive ouest du Nil, à 27 km au nord de Louxor, en face de Wadi Hammamat. Le travail le plus important a été réalisé par William.F.Petrie en 1895. Ensuite, Jacques de Morgan, en 1896, a décrit un mastaba de la Ière dynastie remontant au règne de Aha. Après, des fouilles ont été menées par Thomas R. Hays en 1975-77, par Fekri Hassan en 1978, et par Claudio Barocas en 1978/84. La plupart des datations au radiocarbone de Nagada I et II se situent dans les grands centres prédynstiques de Nagada et de Hiérakonpolis. Les cimetières de Nagada permettent de dater le site entre 5744 ans ±300 ans avant nos jours et 4720 ans ±310 ans avant nos jours. Les deux datations proviennent des tombes numérotées 34-38 et 58-67. La datation « absolue » du démarrage de la culture Nagada se situe donc vers 3800 av J.C. tandis que la fin qui correspond donc au tout début des règnes de la Ière dynastie.

Paléolithique et Néolithique

Paléolithique Antérieur   700/500 000 - 200 000
Moyen Paléolithique 200 000 - 40 000
Haut Paléolithique 40 000 - 21 000
Paléolithique Tardif 21 000 - 12 000
Epi Paléolithique Fayoum B 12 000 - 8 000
Néolithique Fayoum A 5200 - 4000
Merimdé, Badari 4500 - 3800

Période Prédynastique

Période

Site Archéologique

Période Archéologique

Date
Absolue

Approximation de date

Ancien

Fayum A, Mérimdé, Badari

 

5200-3800

 

Amra

Nagada Iab

3800-3500

30-38

Moyen

Gerzéen ancien

Gerzé

Nagada Ic, IIab

3500-3400

38-40/45

Tardif

Moyen Gerzéen

Gerzé

Nagada IIc

3400-3300

40/45-63

Hiérakonpolis- tombe 100

3300

Gerzéen tardif

Gerzé

Nagada IId1

3300-3250

Nagada IId2

3250-3200


 

Période Protodynastique

 

 

 

Nagada IIIa1

3200-3170

 

63-76

 

Abydos - tombe U-j, 3150

Nagada IIIa2

3170-3120

Dynastie 0

 

Nagada IIIb1

3120-3080

 

Nagada IIIb2

3080-3050

Copyright © 2000-2017 Dariusz Sitek, Czestochowa - Chicago - Ann Arbor